Comment sont faits les diamants de laboratoire?

Les diamants de laboratoire, souvent méconnus du grand public et négligés par les grandes marques de luxe, représentent pourtant une alternative éthique et durable aux diamants des mines. Optiquement, chimiquement et physiquement identiques à ces derniers, les diamants synthétiques, autrement appelés « diamants de culture », ont l’avantage d’être plus respectueux de l’environnement et des conditions de travail sociales des miniers à l’œuvre dans les grands gisements.

Cette différence cruciale provient de leur procédé de fabrication. En effet, le processus d’extraction des diamants de mines est très hasardeux et polluant, souvent dans des conditions de travail très difficiles. Les diamants de laboratoire, quant à eux, sont produits dans des incubateurs spéciaux permettant de reproduire les phénomènes naturels de la formation de diamants.

Il existe deux manières de faire :

  • CVD : chemical vapor deposition ou « dépôt de vapeur chimique » – cette méthode utilise un concentré de gazes, comme le méthane et l’hydrogène qui permet aux atomes de carbone de se déposer sous forme cristalline sur un substrat placé dans la chambre de pressurisation. Ces atomes se déposent donc couche par couche, atome par atome, jusqu’à la formation complète d’un diamant synthétique.
  • HPHT : high pressure and high temperature ou “haute pression et température” – processus similaire par lequel une pression et température très élevées (en dessus de 1400°C) sont directement appliquées sur une « graine » de diamant, c’est-à-dire du graphite, faisant ainsi pousser des diamants de culture sous pression.

Chez AGUAdeORO, les deux procédés sont utilisés, avec une préférence pour le CVD, permettant plus de flexibilité dans la manœuvre, avec par exemple la création de diamants plus conséquents, difficilement trouvables dans la nature.

Soucieux des questions éthiques, AGUAdeORO a décidé dès sa création en 2009 de proposer à ses clients d'orner leurs bijoux de diamants de culture. AGUAdeORO s’engage à continuer ses efforts pour devenir plus éco-responsable et éthique tout en offrant la meilleure qualité à ses clients. Dernière étape en date : l’utilisation d’or Fairtrade dans tous nos bijoux.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés